Identifiez les compétences de demain

85% des emplois de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Identifier les compétences de demain est donc primordial pour anticiper ces changements qui attendent les entreprises.

Quelles seront les nouveautés en entreprise d’ici 2030 ? Comment les préparer au mieux et essayer de les adapter aux organisations actuelles ? On vous dit tout !

Les nouveautés amènent de la nouveauté

Remémorez-vous le film de 2005 de Tim Burton “Charlie et la chocolaterie”. Le père de Charlie, Nathan Bucket est, au début du film, fabricant de bouchons de dentifrice et les installe même manuellement sur chaque tube individuellement. Plusieurs années passent, on retrouve ce même Nathan, dans la même entreprise, mais qui est désormais réparateur de technologies d’automatisation des processus de fabrication.

Cet exemple est assez parlant du remplacement de la plupart des métiers, qui sont aujourd’hui indispensables dans toute sorte d’entreprise, par la robotisation et numérisation notamment.

Ces changements étaient attendus et semblent même être logiques à la vue des évolutions technologiques en perpétuelle croissance sur le marché. La majorité des métiers d’aujourd’hui n’existaient pas il y a 10 ans, de la même manière 85% des emplois de 2030 n’existent toujours pas. On peut penser à des métiers comme manager du changement, psydesigner ou encore designer de métaverse.

Pour prendre l’exemple du psydesigner, il combine les compétences professionnelles d’un psychologue et celles d’un ingénieur. Ses missions résideront principalement dans le fait d’étudier les assistants virtuels robots afin de les rendre humains dans leur manière de réfléchir et d’interagir. Combiner 2 métiers, donc 2 panels de compétences, en une seule et même fonction, c’est là qu’on peut commencer à s’y perdre.

L’importance de ces changements sera de les identifier et de les anticiper. Les métiers changent, certaines compétences sont à acquérir ou à renforcer mais dans le même temps l’organisation doit s’adapter et paramétrer ces évolutions facilement. C’est là qu’interviennent les ressources humaines.

Son rôle ici, est de préparer ses collaborateurs à d'éventuels besoins de changement de stratégie des entreprises. 

En effet les inquiétudes sont compréhensibles. Dire à votre collaborateur que son travail n’existera plus d’ici quelques années peut être perturbant voire déroutant. Voir des nouveaux métiers et compétences surgir faisant émerger de nouvelles formations, et les départs en retraite qui se multiplient sans remplacement équivalent est aussi des sources d’inquiétude logiques autant pour les collaborateurs que pour les dirigeants.

À quoi se fier et quelles sont les attentes lorsque l’on a toutes ses informations en tête ?

Des mobilités internes et externes imprévisibles dues à des changements de métiers et le développement de nouvelles compétences, une numérisation omniprésente dans tous les secteurs, des organisations chamboulées qui ne demandent qu’à être plus fluidifiés…

Quelle est la recette magique pour affronter les défis de demain ?

Comment anticiper ces changements en entreprise ?

L’anticipation des besoins futurs des entreprises en termes de ressources humaines est un exercice fondamental pour accompagner les mutations du monde du travail. Les entreprises engagent des coûts non négligeables dans la formation et dans l’accompagnement de leurs collaborateurs et doivent donc prendre en compte leurs futures envies d’évolutions.

Pour comprendre ces mutations, analyser la situation démographique actuelle ainsi que les besoins en main-d’œuvre des entreprises permettrait d’avoir une première estimation des compétences de demain.

Aussi, les métiers dits GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) participent à ces changements et essayent de prévenir les nouveautés sur le marché du travail.

La Commission Européenne participe également à anticiper ces changements puisqu’elle se prépare à promouvoir des stratégies et projets visant à améliorer les compétences numériques des salariés en Europe. Le numérique étant le changement majeur depuis ces dernières années et qui devrait continuer à l’être. En effet, 95% des interactions avec les consommateurs en 2025 seront de la responsabilité de l’intelligence artificielle (réalité virtuelle, site internet interactif ou encore plateforme de communication digitale). Et pourtant, aujourd’hui 13 millions de Français se disent éloignés du numérique, n’utilisent pas ou peu internet et se sentent en difficulté avec ces usages (selon le magazine ANDRH).

Ce sont des nouveautés que l’on connaît et que l’on peut anticiper, malheureusement la plupart des futurs changements en entreprise seront encore assez peu prévisibles et les décisionnaires devront faire preuve d’une capacité d’adaptation importante.

Résumé :

Entre les adaptations aux changements actuels et les anticipations à prévoir pour les futures années, il y a du boulot !

La robotisation et numérisation des métiers actuelles risquent de créer un bouleversement faramineux, que ce soit concernant l’organisation du travail, les évolutions potentielles des carrières mais aussi la gestion des collaborateurs et de leurs compétences. Des compétences qui ne ressembleront plus à celles que l’on connaît aujourd’hui, ou qui seront, dans tous les cas, analysées différemment, sous de nouveaux prismes. L’exemple de Nathan Bucket (père de Charlie) est plus qu’éloquent, passant de fabricant de bouchons de dentifrice à réparateur de machines, elles-mêmes fabricantes de bouchons de dentifrice, il a vécu un changement drastique dans la même entreprise mais a réussi à s’adapter.


Sources :

NEXEAM

Europe 1

Dell

L’institut du futur

Manutan

Inscrivez-vous à notre newsletter

Merci ! Votre inscription a bien été reçue !
Oups ! Une erreur s'est produite lors de l'inscription.

Essayer Klara dans votre entreprise

Augmentez votre expérience collaborateur dès aujourd'hui en déployant facilement notre solution