[GRATUITEMENT] Utilisez Klara pour évaluer l'impact de vos actions RSE auprès de vos collaborateurs 👉 Testez ici !

L’enjeu environnemental en entreprise : mobiliser ou sanctionner ?

En 2019, 45% des entreprises sont engagées dans le domaine de l’écologie grâce au service RH. Une présence trop faible et des actions encore trop minimes…

Les entreprises sont de plus en plus conscientes de l’enjeu environnemental et commencent à engager des actions (certes minimes pour l’instant) pour contribuer à cette révolution écologique. Elles le font également car les nouveaux talents ont besoin d’intégrer une entreprise qui propose du sens dans ses missions et qui met en avant des valeurs communes. Quelles sont les actions à mettre en œuvre pour sauver la planète (et recruter vos nouveaux collaborateurs par la même occasion) ?

Les actions en entreprise, que choisir ?

Mobiliser ou sanctionner ? En entreprise, les 2 options sont définitivement à exploiter. Mobiliser un maximum de personnes, d’acteurs et d’actrices pour éveiller les consciences d’une part et faire pression d’autre part. Sanctionner est aussi nécessaire et urgent que de mobiliser car les mauvais comportements contre le vivant qui accentuent la dégradation de la situation environnementale, intensifient également les conséquences sur l’environnement de l’entreprise elle-même.

Opter pour une communication positive ou plus alarmiste ? En entreprise, à nouveau, les 2 options sont nécessairement utiles car chaque collaborateur n’aura pas la même sensibilité sur le sujet et sera plus touché d’une manière ou de l’autre. Une communication trop alarmiste peut paralyser et mettre dans l’inaction un grand nombre de personnes, voire les faire plonger dans l’éco-anxiété (souffrance ou détresse suite à la prise de conscience des enjeux environnementaux importants). Elle est néanmoins nécessaire car elle est réaliste et lucide face aux évènements qui ne semblent pas annoncer de bonnes nouvelles. Lancez-vous dans une communication qui engage, fidélise et développe vos collaborateurs.

Chaque geste compte, mais les écogestes ne suffiront pas à régler cette crise écologique qui dure depuis des années maintenant et qui ne compte pas s’arrêter. Une évolution radicale doit s’enclencher et les ressources humaines ont l’opportunité de mettre en place cette révolution et de jouer le rôle de passerelle entre l’enjeu environnemental grandissant et les collaborateurs.

Les ressources humaines, premier acteur de cette (r)évolution

La transition écologique des entreprises mobilise l’emploi et les compétences. Maillon essentiel de la transformation des entreprises, la fonction RH est centrale dans son accompagnement.

Du point de vue du collaborateur, les informer et les sensibiliser sur ce sujet est une priorité RH de 2022. Le sujet environnemental est sensible et possède une dimension si énorme que personne ne se croit capable d’agir en conséquence. Or, les entreprises sont désormais les premières actrices, pouvant changer le cours des évènements.

Dans l’engagement de vos collaborateurs premièrement. Faites un pas vers eux, ils feront un pas vers vous, quel que soit le sujet. Une entreprise engagée c’est montrer à vos collaborateurs que leurs métiers ont du sens, que leurs missions ne sont pas vaines et participent à engranger des conditions de travail optimales.

Engager une démarche écologique concrète, secondement. Si vous l’intégrez dans votre approche business, cela impactera vos équipes personnellement et ainsi, participera sur le long terme à une prise de conscience collective et des prises de décisions dans ce sens.

D’un point de vue interne aux ressources humaines, communiquer sur cette révolution à plusieurs niveaux est critique, car l’écologie et la qualité de vie au travail sont indissociables en entreprise. Sur l’aspect développement, l’entreprise peut proposer, pour assurer l’employabilité de ses salariés, un accompagnement personnalisé afin de mettre en avant la culture de l’entreprise tournée vers l’écologie mais également vers l’environnement de travail.

27 % des entreprises du secteur de l'énergie et de l'environnement estiment que leur activité a un impact « fort » ou « très fort » sur la production de déchets. Un chiffre qui exprime que même les entreprises les plus touchées par le sujet environnemental participent au réchauffement climatique. Faites partie des entreprises qui souhaitent enclencher un tournant dans les actions menées au quotidien pour contrer ce réchauffement.

Des actions qui peuvent aussi se faire dans l’environnement professionnel :

  • Consommer responsable (matériel)
  • Trier les déchets liés à l’activité professionnelle
  • Inciter à l’activité sportive
  • Partager ses conseils pour utiliser des moyens de transport décarbonés

Des gestes qui peuvent paraître anodins mais qui, en entreprise, permettent de participer à cette évolution des consciences par une stimulation collective (team building), mais aussi à offrir un cadre de travail optimal à vos collaborateurs.

“Les travaux de l’Observatoire national des emplois et métiers de l’économie verte (Onemev) concluent que les enjeux liés à la transition écologique portent davantage sur l’intégration de nouvelles compétences environnementales, techniques, voire comportementales dans des métiers existants, que sur la création de nouveaux métiers.” (selon Claire Tutenuit, déléguée générale d’Entreprises pour l’Environnement).

Résumé :

Pour répondre à la question : faut-il mobiliser ou sanctionner sur le sujet environnemental ? La réponse est que les 2 sont souhaitables et même recommandés fortement pour les entreprises qui souhaitent participer au ralentissement du réchauffement climatique. Les premiers acteurs en entreprises que sont les RH doivent sensibiliser, accompagner et agir sur ces changements impactant le quotidien de l’entreprise et des salariés évidemment. Parmi toutes les missions des ressources humaines déjà installées, l’enjeu environnemental en fait désormais largement partie.

Sources :

LinkedIn

Révolution RH

MyRHLine

ANDRH


Inscrivez-vous à notre newsletter

Merci ! Votre inscription a bien été reçue !
Oups ! Une erreur s'est produite lors de l'inscription.