Parents en entreprise, 2 jobs à temps plein

Depuis maintenant plusieurs années, le problème de la conciliation entre la vie parentale et la vie professionnelle est un enjeu en tête de liste des préoccupations des collaborateurs. Comment s’occuper de sa vie de famille tout en priorisant sa carrière professionnelle ? Quelles sont les évolutions connues sur ce sujet ? Qui s’en préoccupe ? On vous dit tout !

Comment concilier vie personnelle et vie professionnelle ? Cette question arrive souvent au premier plan des préoccupations professionnelles,voire une seconde, aussi importante, peut souvent la suivre : comment concilier vie de famille et vie professionnelle ? Il n’est pas rare dans une entreprise, où l’on passe la majeure partie de nos vies, de compter des parents parmi vos collègues, voire de l’être vous aussi.

Olivier Marchand, écrivain, nous explique l’importance de concilier la vie professionnelle et la vie familiale, qui sont pour lui fondamentales dans la qualité de l’emploi. Maris-Agnès Barrère-Maurisson et Diane-Gabrielle Tremblay nous expliquent dans leur oeuvre “Concilier travail et famille: Le rôle des acteurs France-Québec” la difficultés pour les parents de concilier les deux mondes, une difficulté si présente que de nombreux professionnels, notamment les femmes, renoncent soit à un enfant supplémentaire, soit à un fort investissement professionnel (pouvant aller jusqu’à l’abandon d’activité).

L’activité et la fécondité

Dès lors, ces femmes exposent un lien qui ne peut, selon elles, être nié, entre la fécondité et l’activité professionnelle féminine. Ainsi, en comparant les pays d’Europe du Sud aux Etats-Unis, on remarque que le faible taux de l’activité est lié à un faible taux de fécondité et inversement pour les pays d’Europe du Sud pour qui les taux assez élevés de fécondité correspondent à des taux élevés d’activité.

Cependant, un pays fait figure d’exception et c’est celui de la France. Deux facteurs en font ce qu’on nomme "l'exception française”. Tout d’abord c’est le pays qui compte le taux de fécondité le plus fort (deuxième au rang européen avec 1,94 en 2006) ainsi qu’un des taux les plus élevés d’activité des femmes (avec, selon l’Enquête Emploi 2005 de l’INSEE, plus de 80% des mères d’un ou deux enfants, actives). On note aussi qu’en France, contrairement à des pays tels que le Japon ou le Canada, les mères sont en majorité actives à temps complet et de façon continue.

Vers une future amélioration

La conciliation entre la fécondité et l’activité peut aider à avancer sur bien d’autres terrains. Selon de nombreux travaux “les difficultés de conciliation entre activités professionnelles et vie personnelle et familiale sont à l’origine de nombreux problèmes, dont les inégalités entre hommes et femmes sur le marché du travail”.(Barrère-Maurisson, 2004 et Tremblay).

En dehors de l’équité, de nombreuses améliorations peuvent être apportées concernant les emplois des femmes et des hommes. En prenant le problème d‘un point de vue économique, Solveig Vanovermeir nous explique que la facilitation de la conciliation vie parents et vie professionnelle améliore théoriquement le niveau du PIB, compte tenu des hausses du taux d’activité des parents et de fécondités. Ce schéma peut, à long terme, contribuer à la croissance potentielle de la population et de sa qualité de vie.

Les acteurs de l’évolution

Une articulation plus flexible de la vie de parents et la vie professionnelle ne peut se faire sans impulsion extérieure. Plusieurs entreprises ont déjà commencé à développer des "politiques de conciliation” qui permettent de faire bouger les lignes.

Les entreprises sont de plus en plus sensibles à ce sujet, comme nous pouvons le voir avec les récentes “procédures directement liées aux préoccupations que nous défendons autour de la protection de la parentalité dans l’emploi” écrit Barrère-Maurisson et Tremblay. Actuellement dans un contexte de possible pénurie de main-d'œuvre, beaucoup d’entreprises en font un argument afin d’attirer les collaborateurs.

Marie-Agnès Barrère-Maurisson et Diane-Gabrielle Tremblay définissent ainsi 5 principaux acteurs au changement des mentalités sur ce sujet :

  • Les entreprises
  • Les organisations syndicales
  • Les municipalités/Régions
  • Les institutions en charge de l’enfance et de la famille
  • Les associations ou organismes d’économie sociale

La concertation entre ces acteurs permettrait de donner les moyens nécessaires à la mise en place de mesures efficaces de conciliation.

Concilier vie de parents et vie de collaborateurs

Afin de pouvoir concilier vos deux emplois à temps plein, plusieurs solutions peuvent être mises en place.

Le travail à temps partiel.

En effet, cela peut être un bon compromis afin de concilier les deux, en France, c’est 72% des collaborateurs hommes et femmes qui exercent en temps partiel. Cette alternative est, certes, bonne pour passer plus de temps avec ses enfants mais il faut en contrepartie compter la perte de revenue que cela engendre.

Le télétravail.

Connu de tous dû à la crise sanitaire du covid et au confinement, le télétravail permet de pouvoir exercer sa profession directement chez soi. Cette organisation est cependant assez nouvelle et sa mise en place n’est pas présente partout. malgré cela, il reste un atout considérable pour les parents avec un temps de trajet réduit et souvent une meilleure efficacité.

Cela passe aussi par de nombreuses actions à mettre en place du côté du collaborateur : une bonne planification de son temps de travail ; trier la priorité des tâches ; demander de l’aide et déléguer certaines tâches si besoin, etc.

Pour conclure,

Il est important afin de pouvoir arriver à concilier travail et famille, que toutes les parties prenantes se fixent des objectifs pertinents. Qu'au-delà des objectifs tels que l’égalité ou la diversité, il demeure nécessaire de trouver des objectifs engageants vers une conciliation des deux mondes. C’est de cela que dépend la “réalisation d’une adaptation réciproque des structures productives et reproductives” de nos sociétés actuelles et futures.” Et cela va être possible avec des actions telles que la possibilité du télétravail ; la prise en charge de la parentalité dans l’emploi ; des rôles parentaux ; etc.  

Inscrivez-vous à notre newsletter

Merci ! Votre inscription a bien été reçue !
Oups ! Une erreur s'est produite lors de l'inscription.

Essayer Klara dans votre entreprise

Augmentez votre expérience collaborateur dès aujourd'hui en déployant facilement notre solution