Effet Dunning Kruger : la confiance règne

Cet effet décrit les personnes incompétentes qui se surestiment en entreprise. Quelles en sont les conséquences à long terme pour vous ?

À la rescousse de ses salariés, les entreprises doivent définir les tenants et les aboutissants de cet effet en entreprise et aider à faire prendre conscience à ceux qui en souffrent, de leur état. Cet effet impacte non seulement celui qui le porte, qui a une vision troublée de ses véritables capacités, mais également son entourage au quotidien, donc les entreprises et la productivité de cette dernière.

Détectez-le vite, pour agir plus efficacement

Qu’est-ce que c’est concrètement ? L’effet Dunning Kruger est connu pour toucher les personnes en manque de connaissances et de compétences sur certains domaines mais qui sont persuadées de posséder ces mêmes compétences. N’étant pas au courant de leurs propres lacunes, ils ont tendance à se persuader eux-mêmes qu’elles n’existent pas.

Voici un schéma récapitulatif de ce qu’est l’effet Dunning-Kruger :

Prenons un exemple en entreprise. Un collaborateur vous a rendu un dossier, dans les temps, qu’il considère comme excellent sur le secteur du digital, or n’ayant pas la connaissance des logiciels Saas par exemple, son rendu est biaisé et potentiellement incorrect. Il est pourtant persuadé d’avoir fait les choses correctement et garde la tête haute en restant sur ses convictions.

C’est ce qui s’est passé lors de l’expérience menée en 1999 par Justin Kruger et David Dunning rapportant que les élèves les moins compétents étaient ceux qui arrivaient le moins à estimer leurs niveaux sur certains domaines. Alors même que les réponses étaient devant leurs yeux, ils persistaient sur leur mauvaise appréciation de leurs capacités.

L’effet inverse est aussi détectable puisque les plus compétents ont tendance à se sous-estimer (Le syndrome de l’imposteur), ces personnes pensant à tort que des tâches faciles pour eux le seront aussi pour les autres.

L’implication des formations dans les entreprises peut jouer un rôle décisif dans le bon développement des salariés dans votre entreprise. En effet, la répétition des tâches et l’entraînement sur certains domaines définis, permettraient une meilleure analyse de leurs compétences et ainsi une meilleure productivité.

Un impact néfaste sur la productivité

Est-ce que cet effet à un fort impact sur vos collaborateurs et la productivité de l’entreprise ? La réponse est oui et ce n’est pas peu dire. Dès la première approche, lors du recrutement la vigilance est de mise envers vos candidats qui se croient plus beaux qu’ils ne sont vraiment. Ces recrutements peuvent créer par la suite des effets néfastes sur vos collaborateurs et une ambiance de travail peu propice à la productivité. En effet, si un de vos salariés en est atteint, cela peut nuire à l’efficacité du groupe et la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Cet effet n’est malheureusement pas tout de suite décelable. Les personnes considérées comme incompétentes dans les domaines sur lesquels ils ont été attitrés peuvent très bien recevoir des augmentations et promotions pouvant créer un sentiment d’injustice envers vos autres collaborateurs. Pas facile de gérer les relations entre vos salariés dans ces moments-là…

Un engagement des salariés bas, entraîne inévitablement des baisses de productivité et de bien-être. Alors comment faire pour que ça n’arrive pas ?

Faites appel à vos talents de manager

Le système de management de vos équipes est crucial à mettre en place dans les bonnes conditions surtout dans ces moments de doute. Pour chaque projet que votre collaborateur effectue, exiger un feedback détaillé (autant de votre part que de la sienne) afin de pouvoir vous aligner sur les attentes et les perceptions de chacun sur la mission. Ainsi vous pourrez déterminer les problématiques et identifier les lacunes spécifiques à améliorer.

Un suivi régulier incite également votre collaborateur à prendre du recul sur ses missions et son travail en tant que tel. Il pourra probablement remarquer les points d’améliorations et son jugement évoluera. Lorsque ce sera le cas, n’hésitez pas à l’encourager. Les progrès peuvent se faire rares et sont ainsi importants à notifier, surtout pour les personnes atteintes de cet effet.

Quantifier les objectifs en optant pour des plateformes innovantes analysant les compétences de vos collaborateurs sur le long terme. Ainsi avec des résultats personnalisés, la tendance se dégagera pour mettre en lumière les potentiels manques de connaissances et de compétences de votre collaborateur. Les solutions autres pourront ainsi être abordées et expliquées afin d’obtenir des résultats plus adaptés aux attentes de l’entreprise.

Un dernier point non négligeable est la partie formation de ces salariés. Promouvoir des formations au sein de votre entreprise éveillera vos talents afin de les rendre conscients des compétences qu’ils ne possèdent pas encore et ainsi qu’ils peuvent les assimiler sur le long terme après celle-ci. Des formations notamment tournées vers les softs skills peuvent littéralement faire la différence en entreprise.

Résumé :

L’effet Dunning Kruger est principalement basé sur la confiance. Or si on croit qu’on sait, sans savoir, c’est là que le fossé se creuse entre les attentes de vos salariés et les vôtres.

Optez pour des plateformes digitales d’engagement collaborateur, pour un feedback et suivi régulier, une analyse poussée des missions pour ainsi prendre les décisions nécessaires : notamment miser sur des formations et sur l’encouragement de vos salariés au moindre progrès notifié.


Sources :

EDHEC

Britannica

Par Temps Clair

Tous vos articles premium sont disponibles ici : Blog premium


Inscrivez-vous à notre newsletter

Merci ! Votre inscription a bien été reçue !
Oups ! Une erreur s'est produite lors de l'inscription.

Essayer Klara dans votre entreprise

Augmentez votre expérience collaborateur dès aujourd'hui en déployant facilement notre solution