Les rituels managériaux, une perte de temps ?

Les rituels managériaux sont aujourd’hui indispensables. On vous explique aujourd’hui leur importance mais aussi comment faire en sorte qu’ils aient un impact sur le quotidien des collaborateurs.

Les rituels managériaux représentent les moments clés d’animation d’une équipe. Ils permettent d’échanger, de poser un cadre, d’organiser les actions et décisions à venir ou encore de mettre en lumière celles accomplies. Ils se déroulent de façon individuelle ou collective, et à une fréquence variable (annuelle, mensuelle, hebdomadaire ou quotidienne). On retrouve parmi les plus normés l’entretien professionnel ou la traditionnelle réunion d’équipe.

Rituels individuels et collectifs

Les rituels individuels sont indispensables, ils permettent dans un premier temps de reconnaître la valeur du collaborateur dans sa fonction et de le motiver, de l’aider à le guider, à poser avec lui les étapes futures et de définir celles passées.

Il faut dès lors adapter le rituel aux collaborateurs. Ils vont différer en fonction de la personne. Être plus occasionnel, plus long, plus formel, plus directif, ou totalement le contraire en fonction de l’autonomie et de ce dont à besoin le collaborateur. Ces temps vont être plus présents si la personne est en télétravail, ce qui va engendrer un contact plus fréquent.

Ces moments permettent au collaborateur de pouvoir faire part de certaines requêtes qu’il ne peut pas forcément exprimer en groupe ou dans le temps de travail défini.

Certains entretiens ont une “importance” plus forte que d’autres, notamment les rituels annuels. Définis comme l’entretien de fin d’année, cet échange permet de revenir sur l’année passée, d’obtenir un feedback sur les performances. Elle aide à définir un bilan à froid de celle-ci et ainsi de définir un plan d’action et des objectifs pour préparer celle à venir. C’est alors un temps pour le collaborateur et le manager à ne pas négliger, et surtout à bien préparer.

Les rituels collectifs sont eux plus connus, notamment les points hebdomadaires. En début de semaine, il est usuel de mettre en place un point plus ou moins court pour lancer l’équipe et de faire le bilan et de fixer de nouveaux objectifs ; de faire le point, de façon collective ou individuelle, sur ce qui a été fait et ce qui reste à faire et fixer les priorités.

Mais c’est aussi un moment d’échange avec son équipe qui permet de la renforcer, de communiquer sur des décisions et autres orientations à donner.

Au-delà de ces temps d’échanges hebdomadaires, d’autres rites plus formels (réunions d’équipes, entretien annuel, séminaires, etc) permettent de faire le point sur des objectifs plus larges, d’avoir plus de temps pour des présentations et bilans plus longs. Ils permettent de moins cibler certains détails, et de plus décliner des informations stratégiques, sur la vision par exemple.

Il faut lors de ces rituels collectifs faire attention au temps de parole donné. Laisser l’opportunité de s’exprimer à tous, faire en sorte que tout le monde puisse aborder les points qui le concernent. Sara Kalick nous dit sur cela que “Quand on donne la permission à ses collaborateurs d'être pleinement eux-mêmes, leur passion et imagination deviennent extrêmement puissantes”.

Le temps de cet échange ne doit pas être trop long afin de ne pas le faire passer comme une corvée ou du “temps de perdu” aux yeux des collaborateurs. Que cet échange soit physique ou en visio conférence. Vous pouvez, pour rendre vos échanges moins formels, les lier à un moment de convivialité, autour d’un café ou d’un repas.

Pas d’inspi ? On vous aide !

Plusieurs éléments que vous pouvez mettre en place lors de vos temps d’échanges :

  • Rappeler les rôles de chacun, leurs missions respectives.
  • Recontextualiser les missions actuelles par rapport à l’objectif final global.
  • Faire une projection dans le futur : sur la semaine, les mois ou les années à venir. De façon individuelle en fonction de chaque collaborateur mais aussi de l’entreprise de façon générale.
  • S’informer sur ce que chacun à besoin, doit apprendre pour réussir.
  • Parler des échecs vécus, ce qu’il en ressort, les célébrer afin de contrer cette peur d’échouer.
  • Provoquer des rencontres entre les personnes de l’équipe afin d’améliorer cette cohésion de groupe.
  • Demander l’avis à plusieurs personnes sur différents sujets, engager des débats afin que tout le monde se rallie aux décisions prises.

Conclusion

Ces rituels managériaux sont de puissants temps de dialogue, prise de recul et de créativité. Il est bon de prendre un temps pour recontextualiser ce dont votre équipe a besoin et doit faire pour arriver à l’objectif global visé. Il est important cependant de ne pas faire de ces temps d’échanges une simple routine qui amène à un excès de formalisme. Laissez libre cours à votre imagination pour rendre ces échanges motivants !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Merci ! Votre inscription a bien été reçue !
Oups ! Une erreur s'est produite lors de l'inscription.

Essayer Klara dans votre entreprise

Augmentez votre expérience collaborateur dès aujourd'hui en déployant facilement notre solution